. . . .            

 | 
 

 La mondialisation et la rgionalisation : articulations avec

         
Admin
Admin


: 54
: 31/08/2007

: La mondialisation et la rgionalisation : articulations avec   2007-09-17, 7:01 pm

La mondialisation et la rgionalisation : articulations avec la gostratgie et la gopolitique, quen est-il de la Mditerrane ?


Le monde de nos jours est faonn selon des rgles et des alliances politiques et conomiques. Lintgration ces rgles et le positionnement rassurant devraient soprer via les changes internationaux et via un statut rgional avanc de partenariat plus ou moins quilibr. Le capitalisme industriel sest dvelopp pour pntrer de nouveaux crneaux : investissement, innovation, titrisation.... On pourrait parler de capitalisme financier et industriel anim par le rle de la science. De ce fait, un fort pays aujourdhui nest pas celui qui dtient une idologie de conqute de larges territoires comme ce qua prconis la thse communiste et sovitique en particulier. Le positionnement conomique relve dune importance capitale dans toute conqute politique et scuritaire (stratgique). Cela explique pourquoi ds la chute du mur de Berlin, on assiste une acclration des processus de constitution de blocs rgionaux. La logique capitaliste a tellement vaincu les vertus de lenfermement et du tout Etat.

La mondialisation est, certes, facteur de dveloppement des changes et partant de cela dpanouissement de la richesse. La finance et les sciences sont des facteurs comptitifs qui ont merg de nouveaux acteurs tels que la Chine et lInde mais qui peuvent vaincre dautres facteurs moins comptitifs. Pour y faire face sans en constituer un substitut, la voie rgionale parat prcieuse. Si lconomie mondiale est articule selon les intrts des membres de la triade et essentiellement selon la propre vision des oligopoles (firmes transnationales), la rgionalisation se veut un instrument structurel dintgration dans le partage ingal des fruits de lchange de valeurs, de biens et dides. Compte tenu de la structure conomique interne propre chaque pays (croissance conomique) et de facteurs comptitifs tels le capital humain, le potentiel de recherche et de dveloppement technologique et le systme financier, la transmission des rgles du jeu rgionales et le dveloppement du commerce intrargional seraient de nature matriser le processus de libralisation conomique et contrler ses consquences sociopolitiques et culturelles. Force est davancer que la rgionalisation offre une bonne plate-forme aux pays proches gographiquement, dans la majorit des cas, sans entrer en opposition radicale avec louverture multilatrale. Elle est donc une tendance lourde de la mondialisation conomique.

Lintgration dans les crneaux de la richesse contemporaine nest pas une tche aise. Lexercice est tellement ardu et redoutable. Il soulve autant de questionnements quant ses piliers. Ses instruments, ses acteurs et ses implications et conditions endognes et exognes sont aussi importants plus que le choix pour ou contre cette tendance. Lexercice est complexe dans la mesure o la mondialisation tant commerciale, financire, scientifique et technologique dicte aux pays en voie de dveloppement, souvent enferms et vivant avec de modestes moyens financiers et une idologie de planification et dautodveloppement donnant leurs rsultats ngatifs dont ils faisaient lobjet dajustements inadapts plongeant ces pays dans la crise du systme conomique depuis les annes 70 (crises de paiement de la dette extrieure, vulnrabilit du rgime de change, crise de la pousse des prix des produits de base et des fluctuations des taux dintrt sur les marchs financiers internationaux, etc.). Ces pays sont mal prpars pour intrioriser les enjeux du libre change et de la comptitivit conomique. Ni lEtat ni lentreprise ne disposent de stratgie de gestion de cette transformation de la planification la libralisation.

La logique qui simpose, ipso facto, est libre changiste. Cela sexplique par lampleur des pressions qui sexercent sur lEtat suite aux changements de lordre gopolitique et stratgique ds la dissolution du bloc sovitique. La mondialisation a par consquent chang la taille conomique de lEtat et la rendue centre sur le soutien la comptitivit globale et durable (ducation, infrastructures, politique de change, etc.) et la promotion de la production prive lentreprise. En fait, cest au secteur priv de prendre la relve et laisser lEtat prendre soin de la rgulation macroconomique pour encadrer les changements de taille de nature sociopolitique.

Hlas, souvent lEtat mne cette mutation dans un contexte de crise gnralement de paiement de la dette extrieure ou de financement des importations suite une pnurie davoirs extrieurs. A ce niveau, lintgration multilatrale ne peut aller loin que si elle se prcde par un modle dintgration rgionale comme transition pr libre changiste au cours de laquelle tout le systme conomique est rajust selon des normes transnationales de lconomie de march pour gagner le pari de la comptitivit et crer les ingrdients positifs des flux dchange qui se traduisent par des crations demploi et des investissements productifs. De mme, laspect politique et culturel de cette russite est indniable.

A ce titre, la rgionalisation nest quun processus de rseautage et dancrage du systme conomique intrieur aux enjeux transnationaux de manire grer louverture et la doper de facteurs extrieurs (financement, savoir faire, organisation et structure managriale) au service de la cration de richesse supplmentaire qui soit capable de protger la stabilit intrieure sociopolitique. La russite de ladhsion au projet rgional nest pas entache exclusivement de fondements conomiques mais galement politiques. Le commerce nest pas quune marchandise. Il nest pas une fin en soi. Afin de bien affronter ce dfi, au lieu de locculter, il est impratif de rpondre la question suivante : Lconomique avant le politique ou linverse ou les deux en interdpendance en terme de rythme et dacteurs ?

Certes, le monde est domin par les grands, et il est unipolaire depuis 1991. Cependant, cela na pas empch de constituer une architecture en Amrique du sud impute la mise en place dun march commun nomm le MERCOSUR (Mercado Commun Del Sur). Le climat politique qui avait rgn au Brsil et en Argentine est lexplication de cette perce de rgionalisation de ces conomies. Cela veut dire que les deux pays ont saisi politiquement ltendue de leurs liens communs et quil fallait un cadre rgional qui intensifie leurs poids respectifs lchelon rgional face la suprmatie des firmes multinationales amricaines. Cela explique pourquoi juste aprs la rencontre de Miami runissant les pays des Amriques en 1991 et mettant lordre du jour le projet de zone de libre change des Amriques, les quatre pays sud amricains en loccurrence le Brsil, lArgentine, lUruguay et le Paraguay ont sign le trait dAsunción en 1991 afin de rendre effectif le march commun en 1995. En 1996, le Chili et la Bolivie ont rejoint lide entant quassocis. En juillet 2006, le Venezuela adhre au march avec tout son rservoir en matire de richesse nergtique et son idal bolivarien. Cette exprience montre quel point un pays en dveloppement a tellement besoin dune assise rgionale qui rend progressive louverture conomique et qui hisse la taille de sa production et de sa comptitivit un rang qui serait dtermin dornavant par son niveau de comptitivit rgionale face ses concurrents rivaux. Le positionnement de lEtat, monopolisateur une certaine poque, et en dsengagement progressif est important pour expliquer cette quation Economie Nationale-Rgionalisation des flux et acquis. Limportance du MERCOSUR tient au fait quil ne runit aucun pays de la triade, et malgr cela cest la quatrime zone conomique rgionale aprs lALENA, lUnion europenne et lASEAN.

En dautre terme, on pourrait creuser des questionnements de tout bord sur la capacit de rgionalisation des conomies maghrbines depuis leffet 1989. Avec le trait de Marrakech de 1989, tout portait dire que la zone assistera un ensemble rgional baptis Union du Maghreb Arabe UMA. Aprs plus de 16 ans, la zone est devant des blocages structurels et face une Union europenne qui slargit et sapprofondit en mme temps. Le projet europen est pass du stade dlargissement des marchs en fonction de la donne politique intra europenne moyennant une communautarisation des flux et une monnaie unique via lacte unique en 1986 et le trait de lUnion europenne de Maastricht en 1992 une union qui se cherche sur le plan politique et juridique afin de jouer un rle de puissance globale. La mditerrane, comme tout espace gographique, a connu ces enjeux Mondialisation/rgionalisation avec des dimensions diffrentes mais qui convergent vers des mmes objectifs : dmocratie, conomie de march, pluralisme culturel et citoyennet universelle, etc. Autant de donnes conomiques et politiques profondes montrant que le politique et lconomique oprent en complmentarit pour la simple raison que cest une question de civilisation. Cet espace a connu trois types densembles rgionaux : une intgration rgionale de type nord-nord (Union europenne), une intgration de type nord-sud (le partenariat euro mditerranen) et une intgration de type sud-sud (Union du Maghreb Arabe et initiative dAgadir pour une zone de libre change). Avec le projet de grand moyen orient lanc par les Etats-Unis pour une zone de libre change Etats-Unis- Moyen orient et Afrique du nord, donnant des projets de zone de libre change bilatrales, se pose la question suivante : Avec ces diffrentes dynamiques en mditerrane, quelle reconstruction de cet espace avec quelles positions des acteurs ? Quels enseignements peut-on tirer des diffrents modles pour russir les projets dintgration rgionale en Mditerrane ? LUnion europenne travers ces modles pourrait-elle devenir un ple global qui dpasse le niveau commerce et monnaie pour concurrencer les amricains gostratgiquement sur la scne internationale via la Mditerrane ? Si le MERCOSUR a russi runir des modles autour de piliers de convergence conomique et pour faire face aux stratgies des Trusts amricains, quelle UMA pour russir le partenariat et quilibrer partiellement les relations euromaghrbines et ajuster la politique amricaine en Mditerrane ?

Auteur : [email]HAMID HARBAL[/email]

Publi le 22-08-2006 - 2563 visites
    
    http://bahja.ahlamuntada.org
 
La mondialisation et la rgionalisation : articulations avec
          
1 1

:
 ::   ::  -